Plus d'un siècle d'histoire industrielle

Plus d’un siècle d’histoire industrielle

L'histoire de l'entreprise Schrader est au départ d'une saga familiale. August SCHRADER quitte Hanovre (Allemagne) pour émigrer aux États-Unis vers 1840. Mécanicien de métier, il ouvre en 1844 un premier atelier (tourneur de pièces en laiton) situé à New York. Il conçoit des pièces en laiton au profit de ses voisins newyorkais, les frères Goodyear dès 1845 : il réalise des valves et d'autres fournitures pour la réalisation de coussins, oreillers... En 1891, August Schrader tourne son attention vers les bicyclettes et leurs nouveaux pneus et invente une valve pour bicyclette, la même que celle utilisée encore aujourd'hui sur de nombreux deux-roues et dépose plusieurs brevets. George succède à son père en 1892 et développe la production des valves pour les industries des cycles puis des automobiles.
En 1895, il dépose la marque « SCHRADER UNIVERSAL ». En 1898 est créée la valve avec son mécanisme interchangeable standardisé qui assure définitivement le succès de la marque.

Cette même année, à Pontarlier, un certain Paul-Edouard DUBIED, industriel Suisse qui produit des machines à tricoter, basé à Couvet, décide de créer une première filiale à Pontarlier. L'usine, qui sera spécialisée dans le décolletage et destinée à la fabrication de rivets, boulons, clavettes, écrous de rayons de bicyclettes par millions, est d’abord située au centre-ville puis se déplacera en 1908 sur le site actuel, rue de Salins.

La clientèle de l’époque est pour l’essentiel les manufactures de pneumatiques : au premier rang figure MICHELIN mais également CONTINENTAL, HUTCHINSON, BERGOUGNAN, JOUVENCE, SAMSON, LE VULCAIN et DUNLOP. Mais les constructeurs automobiles sont aussi dans la liste des clients avec PEUGEOT, LES FILS DE PEUGEOT FRERES, PANHARD ET LEVASSOR, BERLIET, ZEDEL ainsi que ceux des deux-roues (bicyclettes et motorisés) avec TERROT, cycles GRIFFON, LA FRANCAISE, cycles LA FOUDRE, LA DURANDAL SCHLOGEL, ROCHET, RALEIGH...

En 1960, la filiale du groupe suisse Dubied est rachetée par l’américain Schrader.

Schrader, plus d'un siècle d'histoire industrielle

Bref historique

1898 Implantation à Pontarlier d’une unité de fabrication de valves cycles, boulons, rivets et vis (filiale d’une société Suisse)  avec 3 ouvriers et  1 contremaître pour atteindre rapidement 42 employés en 1905
1908 M. Dubied & Cie acquiert un terrain route de Salins, puis débute la construction des bâtiments. Une centaine d’ouvriers travaillent à la construction et débutent la fabrication de pièces de bicyclettes et machines à coudre
1914-1918 1 600 personnes travaillent pour l’industrie de guerre
1931 530 employés. Diversification de la production : aux fabrications habituelles s’ajoutent les réfrigérateurs, le montage des machines à tricoter, les bougies auto, les pièces d’armement. Création d’un atelier de fonderie de laiton
1936 700 personnes, période de forte croissance jusqu’en 1939
1939-1945 Travail obligatoire pour l’armement 1 100 personnes, essentiellement des femmes qui travaillent 60 H par semaine à la fabrication de têtes de fusées, têtes d’obus, valves pour véhicules de l’armée
1946 Lancement de la fabrication des valves caoutchouc pour chambres
1955 Lancement de nouvelles fabrications telles que les valves caoutchouc pour les pneumatiques sans chambre à air
1960 SCOVILL USA prend le contrôle à 60 % de Dubied France qui s'appelle alors : Valves et Produits Industriels - SCHRADER S.A.
1970 La croissance s'accélère. Fabrication de valves tubeless tourisme caoutchoutées
1980 Lancement des pièces pour la réparation des pneus (PRP) et du 1er manogonfleur électronique
1984 Schrader France acquiert son concurrent Français : Pingeot-Bardin. Reprise de la fabrication des manomètres sous «Licence Michelin» notamment
1990 Fabrication de valves et raccords pour la climatisation et l’injection automobile
1998 Schrader est intégrée à la Holding TOMKINS (UK)
1999 Début à Pontarlier de la fabrication en série des valves témoin de pression «TPMS»
2006 Forte hausse de production des valves pour capteurs de pression en aluminium ou type « Snap-in » en caoutchouc en collaboration avec « Schrader Electronics » et « Siemens VDO » essentiellement pour le marché nord-américain
2010 Tomkins cède la branche SCHRADER International à Pinafore (Canada)
2012 Madison Dearborn Partners (MDP) acquiert le Groupe SCHRADER International dans le cadre de la nouvelle hausse de production des valves pour capteurs de pression pour le marché européen (nouvelle réglementation sur le TPMS en Europe)
2014 Acquisition de SCHRADER par le Groupe Sensata Technologies. Le Groupe Schrader est leader en Europe et aux USA pour l’équipement des véhicules en capteurs de pression